Santé et Travail : besoin de CHSCT efficaces

Lors de sa première réunion, le CE a délibéré sur le nombre de CHSCT dans l’entreprise. En s’appuyant sur l’expérience de ses élus et sur la situation actuelle, la Cgt a demandé que de nouveaux CHSCT soient créés.

Expérience 1 – répondre à l’appel de salariés en souffrance

A plusieurs reprises, nous avons eu à intervenir dans des services où des salariés étaient en souffrance : états plus ou moins dépressifs, « pétage de plomb », appels au secours. Il nous a fallu beaucoup de présence, de dialogues plusieurs fois par semaines, de réunions avec les salariés pour comprendre, rechercher des solutions. C’est bien là le rôle des CHSCT, faire de la prévention à la racine, intervenir sur les causes. C’est comme cela  que le choses se sont réglées, par des changements dans l’organisation de travail … ce qui a pu aussi passer par la réorientation professionnelle de certains managers débordés.

Si le rôle d’accompagement des salariés est partagé par tous les élus et en particulier les DP, c’est en revanche une responsabilité particulière des CHSCT que de travailler sur le lien organisation du travail – santé des salariés

Expérience 2 : Aménagement de locaux

Les faits parlent d’eux-mêmes : des locaux posent problème en région paca : espace extrêmement insuffisant par salarié (à peine la moitié des normes INRS et AFNOR); un élu CHSCT de l’autre bout de la France rencontre le directeur, ils se « mettent d’accord » et curieusement « dès que [l’élu] a le dos tourné rien n’est pris en compte « …

Est-ce vraiment si surprenant? Est-ce que ça se passerait comme ça si l’élu pouvait revenir le lendemain?

La situation d’aujourd’hui : mobilité forcée en province

Pour attaquer les problèmes d’intercontrat en province, la direction a décidé d’imposer des mobilités aux salariés. Ceci a des conséquences lourdes sur ceux qui sont victimes de ces pratiques et sur l’ambiance générale qui pèse dans les agences. Le CHSCT devrait occuper toute sa place pour mettre en évidence les décisions, leurs conséquences et exiger des alternatives. C’est vrai dans les agences de l’ouest, en PACA, et en région parisienne.

La cgt pense qu’il faudrait traiter la situation dans chaque agence et en déduire une compréhension de la logique d’ensemble de la direction pour la mettre en échec. d’où l’exigence de chsct décentralisés et coordonnés, comme cela est prévu dans le code du travail, sous réserve de modification par l’ANI du 11 janvier 2013, sur ces possiblités d’interventions coordonnées.

La situation d’aujourd’hui : affronter la réduction des espaces de travail

La norme INRS parle de 10m² par personne; c’est une norme. Il faudrait en réalité penser chaque espace en fonction du travail qui y est réalisé. Depuis des années la direction s’affranchit de tout cela avec un seul objectif : réduire toujours les surfaces .. on en est visiblement à 6m² aujourd’hui, avec des tentatives à 5 voire 4m² par personne.

Peut on vraiment traiter avec sérieux chacun de ces aménagements quand la question est simultanément posée à Grenoble, Brest, Sophia et Vélizy?

Pour toutes ces raisons, la cgt a demandé la création de chsct en province, et, dans un premier temps, par grande zone géographique. Les autres organisations syndicales CFDT, CGC, CFTC s’y sont opposées et ont préféré le statu quo.

A consulter la déclaration Cgt au CE pour la création de CHSCT

CHSCTefficaces

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *